4e titre de champion de France amateur pour John M’Bumba

Le 12 mars dernier à Saint-Quentin, John M’Bumba du Boxing Beats a égalé la performance de Dominique Nato, directeur technique national de la boxe anglaise : 4 fois champion dans la catégorie reine des poids lourds, la classe !
Dans l’Aisne (Saint-Quentin), tout allait bien jusqu’au 3e round… John domine tranquillement Ibrahima Mariko, son camarade du pôle France à l’Insep, et puis, c’est le passage à vide : « John a perdu ses repères et n’arrivait plus à boxer. Son adversaire est revenu à 6–6 alors qu’il restait 1 mn 30 », raconte Saïd Bennajem, entraîneur du champion au Boxing Beats d’Aubervilliers. Au bord du ring, on peut légitimement penser que la messe est dite mais tout lui est revenu d’un coup à Gentleman John. Et de décliner tout l’éventail de la grammaire pugilistique : pas de côté, remise, crochet… et Mariko s’en va au tapis ! La voilà la marque des grands.

Boxe • 4e titre de champion de France amateur pour John M’Bumba

Quand tout vacille, ils resserrent puis surclassent leurs opposants… Est déclaré vainqueur et champion de France 2011, John M’Bumba !
Ça tombe bien John, non ? « Oui, c’est une bonne chose car ces derniers temps je voulais prendre un peu de recul. Ça fait un moment que je suis en équipe de France et je voulais remettre les choses à plat. A côté, je suis Willy Vainqueur devenu père de famille », commente-t-il du haut de ses 27 printemps et 91 kg.
Attends un peu. Du recul, une remise à plat, que se passe-t-il ? « Ce championnat-là, John l’avait préparé tout en se disant que c’était son dernier match. Oui, il en avait un peu marre et pensait à s’investir plus dans son métier d’éducateur sportif sur Aubervilliers, dans sa vie de famille avec sa fille et sa compagne. Bon, il va passer son brevet d’Etat 2e degré à l’Insep où il étudie en Sports-étude, et en même temps il a très envie de revenir ici, au club », explique Saïd Bennajem.
Son boxeur a pris de l’ampleur, de la maturité, il a donc besoin d’une nouvelle donne.
Soit un peu moins d’Insep et un peu plus d’Auber façon de remettre la vapeur pour les JO de Londres en 2012. Car c’est au Boxing Beats – la salle de ses débuts en 2003 – avec ses boxeurs et son entraîneur que John se sent au mieux pour préparer pareille échéance. Et il y a de quoi suer puisque le DTN Dominique Nato compte sur lui pour les prochains championnats d’Europe, du Monde qui arrivent très vite. Par surcroît, le voyage en Angleterre est également conditionné par une médaille – le bronze au minimum – au tournoi qualificatif pour les Jeux Olympiques à l’automne prochain. « John, il a tout raflé. En France, il est intouchable pour l’instant. Ne lui manque qu’un titre olympique… », abonde le coach Bennajem.
La logique, c’est de bosser pour Londres et d’y aller, hein John ? « Oui, c’est l’objectif. Ça ne m’a jamais intéressé de passer pro, alors la cible c’est les JO. »

source : Magazine Aubermensuel

Boxe Revue de Presse |